Download Analyse Convexe et Ses Applications: Comptes Rendus, Janvier by A. Auslender, M. Gourgand, A. Guillet (auth.), Prof. Dr. PDF

By A. Auslender, M. Gourgand, A. Guillet (auth.), Prof. Dr. Jean-Pierre Aubin (eds.)

ISBN-10: 354007015X

ISBN-13: 9783540070153

Show description

Read or Download Analyse Convexe et Ses Applications: Comptes Rendus, Janvier 1974 PDF

Similar french_1 books

Plongées profondes

" Fascination, sortilège, injonction, occulte, faculté hallucinatoire, et le reste. .. On a tout dit de cet éternel discussion où l'Homme et los angeles Mer affrontent leur double mystère. .. " Homme de désert, Théodore Monod n'a pas échappé aux mirages de l'océan. Selon un juste retour de balancier, son destin bascule, un jour, des sables à l'eau salée avec le sentiment de sacrifier aux mêmes exigences.

Mots choisis : français-chinois

L’idée de ce livre m’est venue des difficultés que j’ai rencontrées pour faire le bon choix des termes les plus appropriés lorsqu’on veut faire concorder deux langues aussi différentes que le Français et le Chinois. Cet ouvrage a donc été conçu pour remédier à ces difficultés en proposant une présentation sous forme d’un recueil de mots classés par sujet.

Extra resources for Analyse Convexe et Ses Applications: Comptes Rendus, Janvier 1974

Sample text

1 L Pn (an - En l < f( x1 1 n=1 > o. 38 d'ou 00 L n=1 p (B n n E ) n <+00 (0) Mais la fonction f etant continOment differentiable et la suite {x n } bornee, on a: limE n-- n =0) (E) les relations (0) et (E) montrent alors qu'il existe une sous-suite {Bn } de k en effet, dans Ie cas contraire, il existerait E > 0 et noE ~ tels que .. 4. La suite {x n } etant bornee, il existe done une sous-suite {x } de {x } et un n1 n point x tels que lim x 1-- n1 =x lim Bn 1-- o lim 1 1-- ce qui entraine, puisque A est continue lim A(x 1-- n1 ) = A(x) = 0 (F) c) Montrons maintenant que toute valeur d'adherence de la suite {x } est un n point de M.

Ona A-A or 1+ ___0_ (1+A A )-1 est une bijection A de X sur X o o -T v+ J ~ (u n+p-up) ~ wP J ~(u A-A u+ ~ (1+1. A )-I u A> 0 en effet etant donne v E. X 0 A -A A-A O -I u+ --A-- (1+A/O) u = v ~ u=v+ f\ 0 n A -A -T (1+AoAo) -I u (1+AoAo)-1 un considerant (un) la suite on a ). Done un converge dans X et sa limite uE X0 et verifie v . Done R(1+AA o )= Xo . Par connoxite, R(1+AA o )= Xo pour tout 0 0 O. Par fermeture on verifie alors facilement que A verifie (i). Corollaire 3. Soit A un operateur de X.

K. (R) 1+ r r o fer) d11(r) et f(-r) d11(r) sont dans {11 E. meR) ; les mesures f c. K(R) ..... o J} f(r)d11(r) et 51 J~ ff. S(o)} Nous nous donnons d'autre part n un espace mesure de mesure cr-finie notee dx. p~ de fonctions mesu- rabIes de n dans R. Etant donne s 1+ T u = S, t I~ S ~ 0 ~ t , on note T la troncature s,t si si si ~ u s > t u ~ u < s dissymetrique t . On note Tt la troncature symetrique T_t,t Soient S une application d'une partie D(S) de L(n) dans L(n) et ~ : IR ~ ~+ continue. Picard et que S est une [1] , V- uE-D(S) f~ ~-contraction si on dit que S est ~-invariante si ~ (Su) f~ (u) J~(Su-Su) ~ J~(u-U).

Download PDF sample

Rated 4.57 of 5 – based on 5 votes